COMMENT EDUQUER VOTRE ENFANT AUJOURD’HUI ? (2)

Cet article est la suite de l’article du même titre qui le précède.

D’AUTRES VALEURS A INCULQUER A VOTRE ENFANT:

 LA TOLERANCE

Il faut que l’enfant sache déjà  que les autres sont différents et qu’il est obligé de vivre avec eux. Ainsi, il apprend à faire des concessions. A ne pas tout ramener à soi. La tolérance est une qualité indispensable à la paix et la cohésion sociale. Le vent de démocratie qui souffle sur le monde requiert que nous soyons tolérants les uns envers les autres. Ils seront amenés plus tard à militer dans différents partis politiques, d’appartenir à différentes religions, d’être supporters de différentes équipes de football, etc. Cette vertu leur permettra de se regarder, au besoin comme des adversaires mais pas comme des ennemis. Surtout pour nous qui avons connu la guerre, aucun acte éducatif ni aucun discours ne doit exclure la tolérance. Apprenez à l’enfant à reconnaître les valeurs et les qualités des autres. A reconnaître qu’il ne saurait être au centre du monde et qu’il a besoin des autres pour vivre. Que les autres ne sont pas toujours «un enfer» pour lui mais que bien au contraire, s’il sait s’adapter à eux, ils seraient si non un paradis, du moins un pâturage. Je vous conseille ce livret pour aller un peu plus loin.

L’HONNETETE

 

Une personne honnête est une personne qui ne s‘adonne pas à la fraude, à la falsification, une personne probe, qui respecte le bien d’autrui, qui observe scrupuleusement les règles de la morale sociale, qui témoigne de sincérité, de droiture. Nos pays ont besoin de citoyens honnêtes. Si l’honnêteté pouvait caractériser chaque citoyen, je pense que beaucoup de conflits seraient évités dans nos pays car celui qui est honnête, respecte ce qui est aux autres, il ne s’accapare pas ce qui ne lui appartient pas. Les fraudes au cours des élections qui ont pour conséquences les affrontements et la déchirure du tissu social sont le fait de la malhonnêteté des hommes. Les détournements de fonds qui mettent nos pays en retard ne sont que le résultat de notre malhonnêteté. Tout ce qui va contre les règles de la morale est cause de conflit. Et nous en connaissons assez ces temps-ci. C’est pourquoi il me semble important que les parents que nous sommes, inculquions l’honnêteté à nos enfants pour qu’ils grandissent avec. Dans toutes sociétés il y a des règles. Mais l’homme malhonnête voudra faire fi de ces règles et vivre selon sa propre conception. Il heurte ainsi la liberté des autres et leurs droits, choses que tous ne sont pas prêts à accepter. Comment comprendre que devant un service de consultation médicale ou un guichet de banque, une personne refuse de faire le rang comme les autres et se faufile aux premières places pour être servie avant ceux qu’elle a trouvés en place? Comment comprendre qu’un véhicule passe au feu rouge pendant que tous les autres sont arrêtés? Juste de la malhonnête et les conséquences en sont souvent désastreuses. N’allez pas chercher ailleurs les causes des guerres que nous connaissons de plus en plus. Elles sont le résultat de la malhonnêteté d’une personne ou d’un groupe de personnes.

Il faut apprendre à vos enfants à être honnêtes. Cela préservera la société de beaucoup de situations désagréables.

 

2 – MONTREZ LE BON EXEMPLE.

  • SOYEZ UN MODELE POUR VOTRE ENFANT.

L’éducation que vous donnez à votre enfant doit se baser surtout sur votre propre modèle.

Pour que vos enfants soient honnêtes, tolérants, patients, courageux, etc. il vous faut l’être vous-mêmes. Cette petite histoire racontée par les humoristes en Côte d’Ivoire est très édifiante en la matière: « Un enfant est sous un manguier avec des mangues en main. Le propriétaire du manguier arrive et découvrant l’enfant dans cette position, lui dit:

– J’irai dire à ton père que c’est toi qui voles mes mangues!

Mais l’enfant lui répond:

– Mon père-même est dans le manguier. Papa, le propriétaire du manguier veut te parler. »

Ce père peut-il être étonné que son fils devienne un jour un grand voleur ? Lorsque vous fraudez au vu et au su de vos enfants, quelle leçon leur donnez-vous ainsi ? Quand vous faites mentir vos enfants en leur disant de dire aux visiteurs que vous êtes absents alors que vous êtes dans la chambre, quelle leçon donnez-vous à votre enfant? Vous le faites participer à votre malhonnêteté et vous attendez qu’il soit honnête? Quand vous achetez des diplômes pour votre enfant, vous pensez peut-être lui montrer votre amour ou votre bravoure mais quelle joie votre enfant tire-t-il de ce don et quelle leçon de morale retient-il de votre acte? J’ai vu un jour un père accompagnant son fils à l’école. L’enfant était bien habillé dans sa tenue kaki. Quant à son père, son pantalon jean descendait jusqu’aux fesses. Il tenait l’enfant par la main. Que pensez-vous d’une telle image ? Peut-on enseigner les bonnes manières aux enfants quand on est soi-même dans le faux ? Cet enfant a sans doute été habillé par sa mère mais n’hésitera pas à copier un jour le modèle de son père.

Il est vrai que nous avons souvent entendu : « Faites ce que je dis mais pas ce que je fais ». Mais sachez que cela ne fonctionne pas avec les enfants. Ils feront ce que vous faites.

Vous pouvez avoir la chance que votre enfant trouve son modèle ailleurs s’il n’en trouve pas en vous, à votre grande honte d’ailleurs, et ait une bonne conduite bien que vous ne soyez pas un modèle. Mais ce sont des cas moins nombreux. En savoir plus.

  • SOYEZ VOUS-MEME HONNETE ET SINCERE AVEC VOTRE ENFANT.

N’ayez pas l’habitude de tromper votre enfant.

Certaines mères ont cette habitude de tromper leurs enfants de cette manière quand ceux-ci sont encore à bas âge : Lorsque l’enfant tient à accompagner sa mère qui veut sortir de la maison, elle lui dit d’aller chercher ses chaussures (par exemple) dans la maison et pendant que l’enfant y va, avec l’assurance qu’il reviendra trouver sa mère pour qu’ils aillent ensemble (puisqu’il a confiance à sa mère), il est surpris qu’à son retour maman est déjà partie. Vous pensez ainsi résoudre un problème : l’enfant est resté à la maison, mais vous en avez créez plusieurs autres, plus graves : l’enfant n’aura plus confiance en vous, il saura qu’en trompant les autres, on peut se tirer de certaines situations, il développera lui-même des stratégies pour tromper les autres et enfin, il sera déçu que les grandes personnes ne méritent pas qu’on leur fasse confiance et que par conséquent elles ne méritent pas plus le respect. Soyez sincère avec lui. Dites-lui que là où vous allez, il n’est pas indiqué que les enfants y soient ou que la distance est longue et que l’enfant sera fatigué s’il vous suit. Promettez-lui que vous irez avec lui pour la prochaine fois et réalisez cette promesse en allant quelque part avec lui une autre fois, même si se n’est pas au même endroit. Vous pouvez aussi promettre de lui apporter des friandises ou toute autre chose qu’il aime et tenez aussi promesse.

Votre enfant sera fier de vous et vous imitera s’il constate que vous faites ce que vous dites.

Etant vous-même le modèle, vous pouvez enseigner vos enfants sur les bienfaits des valeurs que vous enseignez. Les enfants bien éduqués se remarquent facilement quand ils sortent de chez eux. Et c’est à eux qu’on confie souvent les responsabilités dans la société parce qu’on leur fait confiance.

 

13 – VEILLEZ SUR SES FREQUENTATIONS.

 

Ce qui est le plus difficile aujourd’hui, c’est de contrôler les fréquentations de nos enfants. Vous éduquez certainement bien votre enfant à la maison. Vous lui apprenez les bonnes manières.  Mais vous devez savoir que certains compagnons de vos enfants peuvent avoir plus d’influence sur eux que vous-même ne l’avez. Si cette influence est positive, tant mieux mais si elle est négative, la seule solution est d’y soustraire votre enfant. Lorsque vous verrez vos enfants en compagnie de camarades qui ont déjà une sale réputation, ayez le courage de l’interpeler et de lui donner des conseils. Je propose d’ailleurs que vous demandiez à votre enfant d’arrêter de fréquenter cette personne.

Certaines aspects extérieurs nous situent déjà sur la moralité d’un enfant: l’habillement, la coiffure, la manière de s’exprimer, de s’adresser aux gens, sont des indices sur lesquels un parent peut se baser pour situer la moralité des compagnons à ses enfants. Ne tardez pas à réagir car il risque d’être trop tard. Ne vous laissez pas convaincre par les arguments selon lesquels les habillements ou les coiffures de ce genre relèvent de la mode. Même dans la mode, sachez distinguer les bonnes et les mauvaises. Tous ces détails devraient attirer l’attention d’un bon parent pour qu’il ne soit pas surpris qu’il n’y ait plus rien à faire.

Les changements d’habitudes doivent interpeler aussi les parents. Si votre enfant prend de mauvaises habitudes, il se peut qu’il les ait copiées quelque part. Quelques exemples :

  • S’il arrive de plus en plus tard à la maison, c’est que quelqu’un ou quelque chose le retient.

Vous devez mener des investigations.

  • S’il devient de plus en plus paresseux au travail, à étudier par exemple, c’est que quelque chose d’autre retient son attention, qu’il a un autre centre d’intérêt.
  • S’il respecte de moins en moins les parents, c’est que quelqu’un est en train de remplacer les

parents dans sa vie ou qu’il est en train d’acquérir une autre mentalité.

Toutes ces attitudes sont le fait des fréquentations de l’enfant. Veillez-y avec la plus grande énergie.

Nous poursuivrons dans le prochain article, Dieu voulant.

J’attends vos remarques.

 

 

 

Laisser un commentaire