NOS ENFANTS ET INTERNET

De plus en plus, les écoles se dotent de salles informatiques avec connexion internet. Les cybercafés s’emplissent de jeunes gens et de jeunes filles dont certains peuvent y passer de longues heures. La plupart des jeunes ont un téléphone portable avec connexion internet. Si cela a pour avantages entre autres de familiariser nos enfants avec l’informatique et l’Internet, il est bon de se demander quel profit ils tirent de leur temps de navigation.

Il m’a été donné de constater que les jeunes gens et jeunes filles qui fréquentent les cybercafés ne font pas tous des recherches pour progresser à l’école. La plupart s’adonnent à des causeries avec leurs correspondants sur des sujets qui n’ont souvent rien à voir avec l’école. D’autres téléchargent de la musique ou des films parmi lesquels de la pornographie. Le sexe intéresse beaucoup les jeunes sur Internet. Il est à la mode aujourd’hui chez les jeunes filles et jeunes gens de chercher un mari ou une femme sur Internet. Toutes les occasions étant considérées comme bonnes pour trouver une âme soeur. Dans ce lot, nombreuses sont ces jeunes filles et même des jeunes femmes qui recherchent un mari européen. Les jeux occupent aussi une place importante dans les activités des jeunes sur Internet.

Nos enfants ne vont pas toujours sur le net pour se documenter utilement mais pour soit jouer, soit regarder des scènes obscènes, soit échanger des images, des vidéos, des sons ou pour passer du temps simplement avec leur petit(e) ami(e). Pourtant, il existe sur le net des sites qui proposent de véritables programmes d’étude pouvant permettre à un enfant consciencieux de trouver toute la documentation nécessaire à la compréhension des cours et à la résolution des exercices. Et cela dans toutes les disciplines. Ceux qui ont découvert ce secret, l’exploitent à bon escient et sont souvent les meilleurs de leur classe. Nous devons le reconnaître en effet, il n’a jamais été aussi plus facile qu’aujourd’hui pour un élève de se documenter et d’être parmi les meilleurs. Je me rappelle encore qu’au secondaire, nous devrions nous abonner à plusieurs bibliothèques pour espérer avoir tous les documents dont nous avions besoin. Il fallait se déplacer pour se rendre dans ces bibliothèques et il n’était pas possible d’emprunter plusieurs ouvrages à la fois dans une même bibliothèque. De plus, certains ouvrages ne pouvaient être consultés que sur place. C’était le lot de difficultés qu’un élève devait affronter pour se documenter.

Aujourd’hui, en moins d’une heure, l’on peut télécharger sur place, des livres, des articles, des cours, des exercices, des vidéos de formation et les exploiter sur son téléphone portable, donc partout où l’on le souhaite.

Certains jeunes diplômés utilisent Internet pour chercher des emplois. D’autres encore y font des recherches pour des mémoires de stage ou pour des exposés, des dossiers pédagogiques, ce qui est largement bénéfique. Grâce à Internet le monde devient un village planétaire. On est au courant à la minute, de ce qui se passe à l’autre bout du monde. Ceux des enfants qui utilisent cet aspect de l’internet jouissent d’une bonne culture générale, nécessaire pour affronter les concours et pour alimenter les devoirs de classe.

Il reste juste que les gouvernants trouvent les moyens de réduire le montant de la connexion internet pour rendre la tâche encore plus facile à ceux de ces élèves qui voudraient vraiment se servir utilement de cet outil. Ainsi, les salles informatiques, les cybercafés, les ordinateurs personnels, pendant qu’ils permettent aux élèves de se familiariser avec l’outil informatique leur permettront aussi de profiter de ce vaste réseau d’informations et de documentation que constitue l’Internet.

Toutefois, pour atteindre cet objectif, nous, parents, devons avoir un œil  sur les activités de nos enfants sur Internet. Car sous le prétexte de faire des recherches, certains enfants, guidés par de  mauvais compagnons ou au contact de personnes  perverses, s’initient à des pratiques peu recommandables. Le vol, la falsification, le piratage, la violence, le fétichisme, la magie, la sorcellerie, la perversion sexuelle. Celles des jeunes filles ou jeunes femmes qui recherchent des maris européens à tous les prix, tombent souvent dans l’engrenage de proxénètes dont elles ne sortent souvent qu’avec toute la grâce de Dieu. Si nous parlons d’enfants enlevés, de détournement de mineur, Internet y est de plus en plus pour quelque chose. Alors, vigilance! Je vous conseille cet ouvrage pour vous permettre d’en savoir plus.

Laisser un commentaire